Fissure maison

Fissure maison : Que faire suite à l’apparition de fissure sur sa maison ?


Découvrir une ou plusieurs fissures sur son habitation peut faire peur car cela peut être interprété comme le signe précurseur d’un effondrement pour ceux qui ne s’y connaissent pas. Toutefois, avant de s’affoler, il faut analyser la fissure pour la définir. Selon sa morphologie, sa longueur et sa largeur, une fissure est considérée comme bénigne ou dangereuse. De plus, selon leurs emplacements, les fissures marquent des désordres qui remettent en cause la solidité de la structure du bâtiment.


Contactez un expert en bâtiment

Appelez un expert en bâtiment

On vous rappelle !

Nos bureaux sont actuellement fermés, merci de saisir votre numéro de téléphone.

Votre devis gratuit

Appelez maintenant !

Les types de fissures maison

  • Les micro fissures :

    Elles sont filiformes, de moins de 0,2mm. Elles apparaissent la plupart du temps le long des joints de maçonnerie si l’enduit utilisé n’est pas de bonne qualité ou a mal été mis en œuvre. On peut parler de faïençage lorsqu’elles forment un réseau de fines craquelures sur la couche supérieure de l’enduit. De plus, on retrouve les micro fissures horizontales et verticales qui sont dues aux mouvements des matériaux qui composent le mur ou la façade. Ensuite, il y a des fissures qui apparaissent au niveau des joints de la maçonnerie, ce sont les micro fissures de retrait. Elles restent superficielles et ne devraient pas être dangereuses. Néanmoins, il faut les surveiller pour être sûr que ce ne soit pas une fissure structurelle ou qu’elle n’induise pas une infiltration d’eau qui peut abîmer le mur.
  • Les fissures fines :

    Elles font entre 0,2 et 2mm de large. Elles sont causées principalement par un mouvement des fondations ou du sol, des dilatations différentielles mais aussi par un choc Plusieurs types de fissures fines existent : fissures horizontales (au niveau du sol et plancher), les fissures verticales (aux angles des bâtiments), les fissures en escalier (suivant les joints de la maçonnerie), les fissures en moustaches (partent des angles des ouvertures, comme les portes et fenêtres). Ces fissures vont affecter en général l’enduit ou les matériaux de maçonnerie tels que la pierre, les parpaings, les briques, etc. Elles ne présentent un danger que si elles évoluent et/ou se multiplient. Si c’est le cas, cela peut être le signe qu’elles soient structurelles (qui concernent la structure du bâtiment) ou encore que ce soient des fissures induites par un mouvement des fondations. Il faudra alors immédiatement contacter un expert.
  • Les fissures profondes :

    Aussi appelées « lézardes », ce sont des fentes de plus de 2mm de large et de plus de 20cm de long. Il y en a plusieurs types :

    • les lézardes traversantes lorsqu’elles traversent le mur de part en part
    • et les lézardes en escalier quand elles suivent les joints des parpaings composants le mur
    • Ce sont des fissures structurelles, à 45° et en escalier ce sont les fissures d’effort tranchant, les plus graves pour un bâtiment.

    Elles peuvent devenir des fissures infiltrantes lorsque l’eau pénètre dans la fente. Ces fissures sont considérées comme dangereuses car c’est le signe qu’il y a des mouvements de terrain (affaissement ou tassement du sol) ou encore une grande fragilité des fondations. Elles peuvent causer des infiltrations d’eau et donc de l’humidité mais dans les cas les plus graves, un effondrement du bâtiment. C’est pour cela qu’il faut faire appel à un expert le plus rapidement possible afin de comprendre son origine et trouver une solution de réparation.

Les causes d’une fissure


Les causes de l’apparition d’une fissure sont multiples. C’est pour cela qu’il faut faire appel à un expert en bâtiment pour qu’il puisse analyser et comprendre les causes et conséquences d’une fissure. Effectivement, il est important de se référer à un professionnel afin de définir avec précision les causes et risques que cela peut impacter, car si vous rebouchez simplement une fissure vous-même, elles risquent de se rouvrir et ou d’engendrer des problèmes plus conséquents par la suite. L’expert va donc déterminer d’où vient la fissure. Il y a des causes qui reviennent régulièrement comme :

  • Un sol argileux : du fait du phénomène de retrait et gonflement des argiles. Environ 400000 maisons sont construites sur des sols dits en “zone d’aléa fort”. En effet, ce phénomène s’explique par le changement de volume du sol. Comme une éponge, le sol va gonfler avec l’humidité et va se contracter lors de sécheresse. Ce qui entraîne des tassements verticaux mais aussi horizontalement avec des fissurations du sol. Ces désordres vont d’abord évoluer lentement mais lorsque le bâtiment perd de sa rigidité, vont s’amplifier rapidement. C’est pour cela, qu’il est important de faire une étude de sol avant toute construction pour pouvoir adapter les travaux au type de sol. 
  • Les infiltrations d’eau pluviale et des successions de périodes de gel puis de dégel
  • Une construction instable : fondations absentes ou insuffisantes
  • Malfaçons : absence de joint de dilatation, de chaînages ou de raidisseurs, retrait différentiel 
  • Événement sismique 
  • Etc.

Comment réparer une fissure maison ?

  • Réparer une fissure esthétique
    Lorsque la fissure est seulement esthétique, exemple : faïençage, elle reste donc superficielle. Un simple rebouchage peut être la solution. Pour cela, vous pouvez soit contacter un professionnel soit le faire vous-même. Si vous décidez de réaliser les travaux, il faut acheter de l’enduit de rebouchage adapté à la profondeur de la fissure. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un vendeur. Ensuite, il faut creuser la fissure avec un grattoir pour obtenir un fond sain. Puis, nettoyer la fissure, enfin d’enlever tous résidus ou poussières. Avant de reboucher la fissure, vous pouvez également l’humidifier à l’aide d’un pinceau et de l’eau. Et enfin, appliquez une couche d’enduit de manière généreuse avec une spatule pour tout combler. Une fois sec, vous pouvez poncer au papier de verre pour lisser la surface.
  • Réparation d’une fissure structurelle
    Lorsque la fissure est structurelle, par exemple : fissures fines et lézardes, elle peut être dangereuse si elle n’est pas surveillée et réparée correctement. Ce n’est pas la fissure qui pose problème mais son origine. Pour cela, il est important de voir avec un expert en bâtiment. Ce dernier va définir une cause déterminante de l’apparition de cette fissure. Si la fissure est apparue par exemple après une période de sécheresse. Il est possible que la maison soit construite sur un sol argileux. Alors cela laisse supposer qu’il y a des mouvements de terrain importants. Si votre fissure apparaît lorsqu’un bâtiment est en pleine construction à côté de votre maison, cela laisse à supposer qu’il y a des problèmes de fragilisation de vos fondations suite à un tassement différentiel. Bien sûr, il existe de multiples autres causes, qui ne sont pas toutes référencées. En premier point, si la fissure est dangereuse, il faudra impérativement mettre en place un système de surveillance et de suivi de leur évolution sur plusieurs mois. Pour cela, un professionnel va utiliser un fissuromètre.

Suivre l’évolution d’une fissure maison

Le fissuromètre est un instrument de mesure qui permet la surveillance de l’activité des fissures sur les ouvrages de maçonnerie. Il existe plusieurs types de fissuromètres :
  • Témoin
    Il s’agit d’un polochon de plâtre posé au-dessus de la fissure. La date de pose est généralement gravée à sa surface. Il sert à se rendre compte de l’évolution de la fissure au fil des semaines et mois. Il est possible que le plâtre n’adhère pas aux deux côtés de la fissure, de ce fait le témoin est inefficace.
  • Témoin à lame de verre
    C’est un polochon de plâtre dans lequel est pris une lame de verre. Lorsque la fissure évolue, le verre se casse.
  • Fissuromètre gradué
    Fonctionne comme un témoin, à la seule différence, que la coulisse est graduée et permet de lire à plusieurs dates sur la graduation l’ouverture de la fissure. Ainsi, d’en déduire son évolution. Il a une résolution minimum de 0,1mm.
  • Extensomètre à billes
    Il s’agit de deux billes d’acier inoxydable, de 6mm de diamètre, fixées de part et d’autre de la fissure afin de mesurer l’écartement à l’aide d’un déformètre manuel.
  • Déformètre électronique
    Celui-ci est un capteur fixé de part et d’autre de la fissure. Le capteur communique les mesures à distance. Cela permet d’avoir les résultats dans le temps à volonté sans se déplacer.

Techniques de réparation de fissure maison

Si l’expert en bâtiment juge que la fissure doit être réparée, il faudra contacter un professionnel qui réalisera les travaux. Il existe quelques techniques de mise en œuvre :
  • Les micropieux : Ils permettent de consolider les fondations du bâtiment à l’aide de forages verticaux installés profondément le long de la fondation.
  • La résine expansive : On l’utilise pour surélever l’assise en l’injectant sous le bâtiment. Elle va gonfler pour devenir à la fois volumineuse et résistante. De ce fait, la portance des sols devient plus solide. Toutefois, à ne pas utiliser s’il y a un sol argileux, car en cas de nouvelle expansion, une nouvelle déformation de la structure apparaîtrait.
  • Les travaux de reprise en sous-œuvre : Leurs objectifs sont de consolider l’assise de la construction afin de minimiser le risque d’apparition des fissures.

Qui contacter lorsque l’on découvre une fissure sur sa maison ?

Il est important de faire surveiller et faire réparer vos fissures afin d’éviter un effondrement, des odeurs dérangeantes ou moisissures dues à l’humidité, une perte de stabilité de la structure de l’habitation. Pour faire analyser et surveiller vos fissures faites appel à nos experts en bâtiment. En effet, l’expert en bâtiment, ingénieur ou architecte il est le professionnel de la construction, seul capable de déterminer la cause et effectuer son rapport. Il faudra déclarer le sinistre, au plus vite, à votre assurance afin d’être indemnisé. Puis l’expert, vous guidera sur la suite des évènements, si besoin des travaux de réparation à effectuer. En revanche, si la fissure est d’ordre esthétique, elle ne sera pas prise en charge par votre assurance. Il est tout de même recommandé de suivre l’évolution de ces fissures dans le temps et d’effectuer une nouvelle déclaration en cas d’aggravation.
Groupe Experts Bâtiment

© 2022 Groupe Expert Bâtiment