Fissure mur


Contactez un expert en bâtiment

Votre devis gratuit

Appelez maintenant !
fissures sur un mur : est-ce grave ?, comment savoir quel type de fissures est sur mon mur,

Les fissures sur mur : causes et risques

Les fissures sur vos murs ou la façade sont des pathologies courantes sur un bâtiment qu’il soit ancien ou neuf. On détermine deux types de fissures : les fissures évolutives et les fissures inertes. Dans les deux cas, il est important de comprendre la cause de cette apparition et de la surveiller précautionneusement.

Qu’est-ce qu’une fissure évolutive ou active sur un mur ?

Une fissure évolutive est une fissure qui évolue dans le temps. Ces fissures, lorsque la maison bouge, vont se transformer en s’agrandissant. Il est impératif de suivre leur évolution pour déterminer leur origine, leur niveau de dangerosité et savoir comment procéder pour les réparer en fonction de ces facteurs et des matériaux.

Les raisons de l’apparition d’une fissure sur un mur

Un mur ne se fissure pas sans raison. Il est important de découvrir la raison de ce sinistre. Les raisons d’apparition d’une fissure sur un mur sont assez nombreuses. 

On y trouve :

  • Les sols argileux : Ce type de sol peut être comparé à une éponge. En effet, dû aux phénomènes de retrait et gonflement de l’argile, le volume du sol est en constant changement. Quand il va pleuvoir, le sol va gonfler, tandis que lors de sécheresse, le sol va se contracter. Le problème est que si le bâtiment n’est pas construit en fonction des caractéristiques du sol, cela peut entraîner des tassements verticaux mais aussi horizontalement avec des fissurations du sol. 

  • Le gel et dégel

  • Les infiltrations d’eau pluviale

  • Les défauts d’exécution (malfaçons)

  • Les événements sismiques

  • Les chocs / vibrations liés à des travaux près de votre habitation.

  • Les efforts et contraintes normales ou exceptionnelles

  • Les travaux

Les risques d’une fissure sur mur

Les fissures sur mur sont divisées en trois niveaux de dangerosité

  1.  Les microfissures : elles sont filiformes de 0,2 mm et on les aperçoit le long des joints de maçonnerie si l’enduit est de qualité médiocre ou mal posé. Elles sont généralement dues aux mouvements des matériaux qui composent le mur. Les microfissures sont généralement trop petites pour avoir un impact négatif sur la structure du bâtiment 
  2.  Les fissures fines : de 0,2 mm à 2 mm de large, on les retrouve au niveau du sol et des planchers, aux angles des bâtiments, suivant les joints de maçonnerie ou partant des angles des ouvertures (portes ou fenêtres). Leurs apparitions sont liées aux mouvements des fondations ou du sol, des dilatations différentielles ou un choc. Elles sont potentiellement dangereuses si elles évoluent et se multiplient. 
  3.  Les fissures dangereuses (lézardes) : fentes de plus de 2 mm de large et de plus de 20cm de long, elles peuvent être traversantes (elles passent à travers le mur).  Elles sont considérées dangereuses car elles peuvent être liées à un mouvement de terrain ou une grande fragilité des fondations.

Que faire en cas de fissure sur mur ?

Si vous constatez une fissure sur votre mur, il faut faire appel à un expert en bâtiment (ingénieur ou architecte). Ce dernier va lancer un suivi à l’aide d’un fissuromètre (instrument de mesure pour constater l’évolution d’une fissure). Mais aussi analyser tous les paramètres et facteurs qui ont pu causer cette fissure, dans le but de déterminer son origine. Lors de son rapport, il vous guidera lors des démarches à suivre, s’il y a besoin d’effectuer des travaux ou non. Il faut également déclarer le sinistre à votre assurance en priorité pour être indemnisé si besoin. Si c’est une fissure d’ordre esthétique, il conviendra de l’observer afin de savoir si elle a un risque d’évolution avant de la reboucher.
Groupe Experts Bâtiment

© 2022 Groupe Expert Bâtiment