Faire expertiser une maison avant achat


Contactez un expert en bâtiment

Appelez un expert en bâtiment

On vous rappelle !

Nos bureaux sont actuellement fermés, merci de saisir votre numéro de téléphone.

Votre devis gratuit

Appelez maintenant !
comment se passe une expertise avant achat d'une maison, déroulement d'une expertise avant achat, faire expertiser sa maison avant de l'acheter,

Faire expertiser une maison avant achat est une étape clé à ne pas négliger pour s’assurer de la bonne foi du vendeur et de l’état général de l’habitation. Si des désordres font surface après l’achat, vous assumerez les frais de réparations dans leur totalité. Vous pouvez être contraint à réaliser des travaux qui peuvent coûter cher ou loger dans un bien qui peut nuire sur le long terme à votre santé comme dans le cas de présence d’amiante, d’humidité par exemple.

Si des désordres font surface après l’achat, vous aurez la possibilité d’exercer un recours judiciaire devant le Tribunal. Un processus qui s’avère long et extrêmement coûteux.

Pourquoi faire une expertiser une maison avant un achat ?

Une expertise avant achat est donc une assurance supplémentaire sur laquelle vous allez appuyer pour valider votre acte d’achat définitif.

Pour cela, vous aurez besoin d’avoir recours à un professionnel compétent du bâtiment, qui pourra vous fournir une analyse pertinente et concise du bien concerné.

L’expert examinera avec professionnalisme les différentes parties du bien immobilier afin de vous permettre de négocier aux vues des éléments constatés, un meilleur prix de vente ou de renoncer à l’acte d’achat.

L’expert établira un avis général et exact du bien concerné à la date de l’achat et par la suite fera un contrôle technique et professionnel du bien ainsi que les travaux à éventuellement entreprendre dans son rapport.

Ensuite, Il donnera la priorité à la vérification de l’isolation de la maison car elle est liée directement à la santé des futurs occupants et à leurs factures énergétiques.

Enfin, l’expert vérifiera l’état des éléments essentiels qui peuvent influer sur la durabilité du bâtiment ( voir si ce dernier présente des fragilités structurelles ) comme :

  • Les fondations : infiltration d’eau, fissures …

  • La charpente (si elle est accessible)
  • La toiture
  • Les dalles sur sol
  • Les matériaux de construction : ciment, béton …
  • Le réseau électrique et bien d’autres.
  • Les réseaux EU EV EP EAP

Par ailleurs vous aurez la possibilité de demander aux vendeurs le DPE du bien concernant le diagnostic de performance énergétique (DPE) . En effet, cette information permet aux futurs acquéreurs du bien de connaître une estimation de la consommation énergétique. Si le bien immobilier présente de mauvaises performances énergétiques, vous aurez la possibilité de négocier le prix avec le vendeur compte tenu des travaux supplémentaires à envisager. Des frais non négligeables qui peuvent s’ajouter à tous les frais additionnels à régler lors de l’achat immobilier.

Il est important de savoir que l’article 1616 du Code Civil stipule que le vendeur à l’obligation de délivrer le bien comme convenu dans l’acte de vente. Ce dernier doit être conforme à celui promis et doit correspondre à la description faite dans le contrat.

Dans la mesure où cette obligation ne sera pas respectée, des sanctions seront appliquées par la résolution de la vente ou l’action en exécution forcée afin de contraindre le vendeur de délivrer le bien conforme.

Repérer les vices cachés lors d’une expertise avant-achat

Concernant les vices cachés, l’article 1641 du Code Civil stipule que le vendeur doit garantir les défauts cachés du bien qui le rendent impropre à l’usage auquel on le destine et qui en la connaissance de l’acheteur n’aurait valu le même prix que celui à l’achat. Cette dernière s’applique à toutes les ventes immobilières.

Les conditions de la mise en jeu de la garantie des vices cachés repose sur :

  • L’existence d’une défectuosité portant atteinte à la destination ou à l’usage de l’immeuble
  • L’existence d’un défaut dissimulé au moment de l’acte de vente
  • L’existence d’un désordre qui existait antérieurement à la vente
  • Il faut qu’il y ait intentionnalité de cacher un vice connu.
Groupe Experts Bâtiment

© 2022 Groupe Expert Bâtiment